Recrutez lentement, révoquez rapidement!

7 octobre 2016   -   Par STRATEGYS

J’écoutais il y a quelques semaines une entrevue sur internet durant laquelle l’invité, un jeune entrepreneur à succès, prodiguait des conseils aux auditeurs sur les bonnes pratiques en gestion. Parmi ses recommandations, il a souligné l’importance pour tout entrepreneur qui gère une équipe, de savoir recruter lentement et révoquer rapidement, « Hire slow, Fire fast ».

C’était la première fois que j’entendais cet adage. Je l’ai trouvé un peu cru mais cela m’a plu…
Disons-nous les vraies choses…

Que font la plus part des entrepreneurs lorsque vient le temps de recruter ou de révoquer?
EXACTEMENT le contraire!

Combien d’entrepreneurs prennent la décision de recruter un employé, souvent sur un coup de tête? Parce que le poste doit être comblé incessamment, parce que le travail ne peut plus attendre, parce la personne semble compétente et tant d’autres raisons qui paraissent tout à fait sensées… sur le coup.

Plusieurs jeunes entreprises en plein essor, font souvent l’erreur de recruter très rapidement, en réponse à l’accroissement de leur volume d’activité, plutôt que d’adopter une approche prudente de croissance progressive.

Très souvent, suite à des manquements ou à des plaintes reçues de la clientèle, le reflexe des patrons est de recruter une personne additionnelle pour « faire le travail ». Alors qu’en réalité, il aurait été plus judicieux de revoir l’organisation du travail et la distribution des tâches entre les employés, afin de résoudre le problème.

« Recruter lentement »

Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire?

Recruter lentement sous-entend que devez être très sélectif dans l’identification de la personne idéale pour combler votre poste vacant.

Prenez le temps d’interviewer cette personne, assurez-vous que ses compétences correspondent réellement aux exigences du poste. Vérifiez ses références professionnelles, renseignez-vous sur cette personne.

Étudiez son comportement, ses expressions lors de l’interview, afin d’être sûr qu’elle s’intégrera bien à votre équipe. Le candidat/ la candidate peut bien avoir toutes les compétences techniques exigées sans pour autant avoir les aptitudes pour pouvoir travailler en équipe ou respecter les principes de votre entreprise… Pensez-y alors à deux fois.

Il vaut mieux que soyez à court de personnel le temps de trouver la bonne personne, plutôt que de recruter la mauvaise personne et de devoir tout recommencer au bout de quelques mois. Vous sauverez ainsi, temps, argent et énergie!

Ce que cela ne veut pas dire…

Recruter lentement ne veut pas non plus dire, prendre deux mois pour vous décider, pendant que vous faites languir le candidat…

Primo, ce n’est pas professionnel. Si vous êtes sérieux dans votre démarche et vous envisagez réellement embaucher un (e) candidat (e), faites votre analyse de sa candidature à l’intérieur d’un délai raisonnable, ne dépassant pas 3 semaines. Si cela devait dépasser les 3 semaines, avisez le candidat et fixez une date à laquelle vous allez lui revenir avec une réponse définitive.

Deuxio, les meilleurs candidats ne vous attendront pas! Ils ont d’autres opportunités qui les attendent. Vous n’êtes pas le seul à avoir identifié leur potentiel et à considérer leur candidature. Donc, si votre processus de recrutement est trop long, peu professionnel ou compliqué, quand vous vous serez finalement décidé, ils seront déjà casés ailleurs…

« Révoquez rapidement »

Je m’imagine déjà les plus intransigeants parmi vous, se disant « enfin, quelqu’un qui ne passe pas par quatre chemins pour prendre des décisions! ». Une minute…! Ne sautons pas tout de suite aux conclusions.

Révoquer rapidement ne veut pas dire qu’après la première semaine de travail ou dès le premier écart, qu’il faille mettre la nouvelle recrue à la porte! Vous conviendrez avec moi qu’il faudra un certain temps à tout nouvel employé pour s’adapter à son poste et à l’entreprise.

Tentez d’abord de d’identifier l’origine de la non performance ou du problème de comportement de votre employé. Le problème de performance est-il récent? D’autres facteurs peuvent-ils expliquer un changement d’attitude chez cet employé?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la plupart des entrepreneurs font plutôt l’inverse. Ils tolèrent les « mauvais » employés. Ils s’en plaignent et font des excès de colère sans pour autant prendre de décision. Malheureusement, le problème ne se règlera pas tout seul…

Certains prennent des mois, voire des années avant de se défaire de ces employés. Et ce, malgré qu’ils soient au courant du fait que ces employés aient constamment de mauvais résultats, soient toujours non conformes, empoisonnent l’ambiance de travail et affectent négativement les autres.

Un chef d’entreprise, m’a une fois confié, qu’il sait qu’il devrait laisser partir un employé de son équipe qui a un sérieux problème de comportement, mais qu’il ne savait pas comment s’y prendre. Cette personne était la seule à savoir utiliser le système informatique sur lequel repose toutes ses opérations et il ne pouvait pas se permettre le luxe ni de chercher, ni de former un remplaçant…

Je lui ai répondu qu’il ne pouvait pas non plus se permettre le luxe d’être ainsi pris en otage…

Ne mettez pas la tête dans le sable comme une autruche, mais prenez plutôt les mesures adéquates pour résoudre la situation.

Votre plan de match

Ainsi, ce que vous devez retenir de l’adage « Hire slow, fire fast » et appliquer sans tarder :

  • Analyser judicieusement vos besoins de recrutement. Avez-vous réellement besoin d’une nouvelle personne? Vos ressources actuelles travaillent-elles à pleine capacité? Ya-t- il moyen de réorganiser les tâches et les activités, afin que le travail soit effectué de manière plus efficace, plus productive, plus rapide?
  • Lorsque vous recrutez, soyez très sélectif! N’embauchez pas le premier venu, sous aucun prétexte! Rencontrez plusieurs candidats en entretien, vérifiez leur références professionnelles, renseignez-vous sur cette personne. Analysez le comportement de la personne, ses expressions et ses mots. Demandez-vous si elle s’intégrera bien au reste du groupe. Soyez accompagné d’une autre personne qui connait bien le poste et l’entreprise (un autre employé, un superviseur) et qui pourra vous donner un deuxième avis.
  • Ne soyez pas TROP lent non plus… Rappelez-vous, les meilleurs candidats ne vous attendront pas! Ils ont d’autres opportunités qui les attendent. Donc, revenez leur avec une décision finale dans un délai raisonnable ne dépassant pas 3 semaines. Gardez votre processus de recrutement simple et professionnel.
  • Révoquez rapidement mais humainement. Prenez le soin d’identifier la raison de la non performance ou du problème de comportement de l’employé, particulièrement si ce problème ne s’est révélé que récemment. Si toutes les mesures de redressement ont été épuisées, sans succès (C’est-à- dire que vous avez tout essayé pour corriger la situation : discussions avec l’employé, avertissement formel, suspension ou autre mesure disciplinaire, et qu’il y a aucun changement), révoquez le/la rapidement (mais humainement svp). Révoquez rapidement ne signifie en aucun cas, de ne pas respecter la dignité humaine de la personne. Informer lui de la décision de manière respectueuse et faites-lui comprendre qu’il est préférable, compte tenu des circonstances, que vous mettiez un terme à la relation de travail.

Recruter rapidement et révoquez rapidement n’est pas facile. Cela requiert la capacité d’avoir des conversations souvent difficiles et incommodes. Cela demande du leadership. Pourtant, si vous arrivez à le faire, au bout du compte, les gens, les équipes et les entreprises y gagnent gros.